MENU

Sculpture Link Knokke

FOIRES ET EVENEMENTS

Une 27me Sculpture Link Knokke-Heist 2020 remarquable.

Antoine Leclercq joue avec la dualité entre le côté massif de la matière brute, jamais brutale (en l’occurrence, ici, de l’acier Corten) et la souplesse insoupçonnée du bel art de la ferronnerie. L’acier Corten, rappelons-le, est un acier auto-patiné à corrosion superficielle forcée, utilisé en extérieur pour sa belle patine couleur rouille et sa résistance aux conditions atmosphériques. Passionné de jardins et de grands espaces, Antoine Leclerq est de cette école d’épure qui tourne le dos à toute notion d’ornamentation inutile. L’artiste préfère les formes simples, essentielles, avec le désir de révéler une certaine idée de la beauté pure, presque sacrée, des choses.
Inspirées de la nature, ses œuvres tendent vers l’abstraction tout en restant familières, sensuelles, organiques. Les sculptures en mouvement d’Antoine Leclerq embellissent nos jardins, comme une très jolie ponctuation, un point sur le “i “, un parure au cou d’une belle femme.
Elles permettent une vision nouvelle d’un lieu ou d’un espace, et participent à un subtil dialogue avec leur environment.
un interview avec l'artiste:
Comment tout cela a commencé?
Je suis architecte-paysagiste de formation (diplômé de la Faculté de Gembloux), mais autodidacte dans le domaine artistique. Il m’est toujours apparu qu’un œuvre d’art dans un jardin apportait quelque chose en plus. Cela vient rehausser la beauté naturelle de l’endroit...du moment qu’un dialogue entre cette œuvre d’art et son environnement s’instaure. J’aime créer un lien entre le métal (qui est mon matériau de prédilection) et le végétal, et cela même si bien des gens pensent que le métal est inerte. Au contraire, moi je pense que l’acier (Corten) évolue très bien avec le temps. De là à dire qu’il s’agit d’un matériau “vivant”...
Pourquoi avoir fait le choix de l’abstraction?
Je trouve que l’abstraction me donne une grande liberté et me permet de mieux traduire ce que je veux dire, à savoir donner un élan à mes sculptures, un mouvement, une émotion, la recherche d’un équilibre, voire de l’exubérance ou, tout au contraire, la retenue du geste. Abstraites et simples, je pense modestement, que mes sculptures s’inscrivent dans une expression presque figuratives. Car le mouvement qu’elles impriment signifie quelque chose.
Vos œuvres sont-elles aussi à l’aise dehors que dedans?
En général je crée des sculptures destinées à être posées dans un jardin. Mais il m’arrive aussi de faire des “maquettes” pour l’intérieur. Elles sont souvent de taille plus petite et je patine l’acier avec de l’hématite. Il s’agit d’une patine à froid qui permet de vieillir l’acier et donne un aspect noir bleuté plus un effet profondeur à la surface.
(Alain et Patricia Limauge, les jardins de l’ancienne Abbaye d’Aywiers)

La promenade à pied ou à vélo se situe sur la digue depuis le Zoute en direction de Heist-Ouest pour aboutir au parc du CC Scharpoord où a lieu la 45eme édition d’Art Nocturne Knocke du 8 au 16 août inclus. Une quarantaine de stands sont prévus lors de l’édition future d’ANK. l’Art ancien, moderne et actuel ainsi que le design y sont présentés en un agencement éclectique, qualitatif et fraîchement contemporain.​